TÉLÉCHARGER ALIAS CARACALLA GRATUIT

Linkedin Copier le lien Vous l'avez sans doute déjà remarqué, depuis quelques jours, sur les tables des libraires. Un gros livre, plus de pages, au titre énigmatique, Alias Caracalla, signé Daniel Cordier. Un objet intimidant, au point que vous avez peut-être renoncé à l'acheter. Après tant d'ouvrages consacrés à la seconde guerre mondiale, pourquoi se plonger, en effet, dans ces monumentaux Mémoires, consacrés aux seules années ?

Nom:alias caracalla
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:18.52 MBytes



Start your review of Alias Caracalla Write a review Shelves: history , non-fiction , biography-autobiography , ebooks , written-in-french , favourites , reviewed-books À 1, pages, Alias Caracalla est un beau morceau, mais il vaut vraiment la peine d'être lu. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Cordier a quitté la France à tout juste dix-neuf ans pour rejoindre les français libres en Angleterre, et se préparer au combat malgré l'Armistice.

Il a rejoint la Résistance en France occupée, et a travaillé pendant un an comme secrétaire et homme-à-tout-faire pour Jean Moulin, grande figure de la Résistance et bras droit de De Gaulle en France. Le texte est fascinant À 1, pages, Alias Caracalla est un beau morceau, mais il vaut vraiment la peine d'être lu. Le texte est fascinant pour beaucoup de raisons. Premièrement, le parcours de Cordier, qui peut paraître vraiment atypique: sorti d'une famille penchant à l'extrême droite, et de tradition antisémite, Cordier a rejoint Londres avec des principes maurassiens et la simple envie de "tuer du Boche" et de donner à la France sa revanche contre l'Allemagne.

Pendant la guerre, et au cours de son travail pour la Résistance, il s'est mis à questionner ces principes, pour finalement, et encore aujourd'hui à 97 ans! L'ouvrage est également vraiment intéressant, car il offre un regard différent sur la Résistance, que l'on a tendance à imaginer souvent sous l'influence de l'opinion générale et des oeuvres de fictions les plus célèbres à son sujet comme un mouvement uni.

Lire Cordier, c'est se retrouver plongé dans les querelles politiques envenimées et belliqueuses des "chefs" de la Résistance, où les membres des partis, comme des mouvements, peinaient à s'accorder non seulement sur l'administration de la Résistance elle-même, mais également sur l'avenir politique de la France après la Libération.

Accompagnant Jean Moulin à maints rendez-vous et réunions, Cordier était aux premières loges de ce spectacle. Enfin, Alias Caracalla rentre dans l'intimité de la Résistance d'espionnage — Cordier n'a certes jamais "tué du Boche" comme il le souhaitait à son départ de France en , mais il donne à la place un aperçu de l'établissement du réseau d'information, d'approvisionnement et de communication de la Résistance à Paris et à Lyon. Certains détails sont tragiquement comiques, comme la constante complainte de ces résistants quant à la dangerosité et l'inefficacité du réseau de communication, où l'on ne faisait généralement pas long feu, et où les messages étaient souvent intraductibles ou même quelques fois périmés, car plus d'une semaine en retard, faute d'effectifs.

Dans ce contexte, Cordier trace un portrait émouvant de sa relation avec Jean Moulin "Rex", qu'il appelle aussi "le patron" pour qui il avait petit à petit développé une admiration à toute épreuve, malgré leurs différents politiques. Avant d'écrire Alias Caracalla, Cordier a publié une longue et extensive biographie de Jean Moulin — une défense de son ancien patron après son outrage à la lecture d'un livre publié par Henri Frenay accusant Moulin, entre autre de crypto-communisme.

Cela dit, la longueur, comme le ton d'Alias Caracalla entre histoire, mémoire, et sa fictionalisation est probablement plus facile à approcher pour le lecteur non fanatique de Moulin. To view it, click here. Et, comme lui, on déchante assez vite. Pourtant, la chronique méticuleuse du travail de secrétaire de Jean Moulin contient des éléments intéressants.

TÉLÉCHARGER SMARTASSEMBLY 4

"Alias Caracalla", de Daniel Cordier : Daniel Cordier au plus vrai

Start your review of Alias Caracalla Write a review Shelves: history , non-fiction , biography-autobiography , ebooks , written-in-french , favourites , reviewed-books À 1, pages, Alias Caracalla est un beau morceau, mais il vaut vraiment la peine d'être lu. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Cordier a quitté la France à tout juste dix-neuf ans pour rejoindre les français libres en Angleterre, et se préparer au combat malgré l'Armistice. Il a rejoint la Résistance en France occupée, et a travaillé pendant un an comme secrétaire et homme-à-tout-faire pour Jean Moulin, grande figure de la Résistance et bras droit de De Gaulle en France. Le texte est fascinant À 1, pages, Alias Caracalla est un beau morceau, mais il vaut vraiment la peine d'être lu.

TÉLÉCHARGER CARTE GRAPHIQUE DELL GX270 GRATUIT

Suivre l'auteur

Daniel Cordier compte parmi les tout premiers Français à rejoindre Londres , le 25 juin , à l'âge de 19 ans. Il est, pendant onze mois, le secrétaire de Jean Moulin , et à ce titre la personne qui connait le mieux celui sur qui compte le général de Gaulle pour rallier autour de lui la Résistance intérieure [1]. À l' armistice de signé par le maréchal Pétain , il se révolte contre la défaite [Note 1]. Il souhaite mobiliser des jeunes via son réseau d'activisme politique, afin de continuer le combat en Afrique du Nord.

Similaire